Le lys ou lis

Description :

Le lilium (nom latin dérivé du celtique Ii, blanc) doit à son port magnifique, à son parfum et à la variété de ses coloris une réputation universelle.

En effet, si le lis blanc, ilium candidum, fleuri en juin-juillet, c’est le plus connu. Il existe des variétés de nombreuses couleurs : le lilium auratum du Japon, blanc rayé d'or et maculé de carmin, fleurit en juillet-août,

le lilium regale possède une fleur en trompette, rose à l'extérieur et jaune à l'intérieur, de nombreux lis hybrides sont jaunes, oranges ou rouges.

Le lys ou lis

(Lilium – Famille des liliacées)

Symbole de pureté, mais aussi de majesté (la fleur de lys...), cette fleur féminine, parure de la Vierge au même titre que la rose, a de nobles idéaux : « j'obéis aux lois éternelles qui ont fait la grandeur de l'Homme ».

Plus prosaïquement, le lis blanc dit : « mes sentiments envers vous sont purs », et le jaune :« je n'ai qu'un idéal, qu'un amour et qu'une foi...»
       
Juillet 2004, Combs-la-Ville, 77


Historique :

Les Grecs avaient imaginé cette mythologie : Héraklès aurait têté si goulûment sa mère qu'un peu de son lait gicla sur le sol, où il devint la fleur de lis.

Aphrodite, jalouse de cette merveille de blancheur et de grâce, se vengea en la dotant d'un énorme pistil rappelant le phallus de l'âne !

Cette troublante ambivalence du lis faisait qu'indifféremment la prude Héra et les Satyres se l'attribuaient.

Dans le Cantique des cantiques, le lis représente l'amante privilégiée (celle qui sera choisie pour la fécondation) :

Comme le lis entre les chardons, telle est ma bien-aimée entre les jeunes femmes.

Les chrétiens mystiques des premiers âges pensaient que ce lis représentait le Christ ou l'arbre de vie, dans la vallée du Cantique des cantiques symbolisant le monde.

Balzac a discrètement évoqué son paradis dans le titre d'un de ses plus célèbres romans, Le lys dans la vallée.

La fleur de lys est attachée au Royaume de France, même si la plupart des spécialistes pensent maintenant qu'il s'agit d'une erreur, et que le symbole figurant sur les écus, sceaux,

monnaies et étendards de nos Rois est en fait issu d'une fleur d'iris, du crapaud de Pharamond, des abeilles de Childéric ou de simples lances en faisceau !

Pourtant Saint Louis a bien pris pour insigne la marguerite et le lis (sa femme et la France)...

Quoiqu'il en soit, la fleur de lys restera fleur royale, célébrée le jour de la Fête-Dieu où on la disposait sur l'autel, avec les cierges allumés.

On dit qu'un oignon de lis porté autour du cou rompt les enchantements amoureux, s'il a été sorti de terre lors de la conjonction Lune-Vénus sous les signes du Capricorne ou de la Balance.

Plus simple : découvrez à deux le premier lis blanc de la saison, il apportera force à l'homme et sagesse à la femme.