Rhododendron

Description :

 

De la même famille que l'azalée et la bruyère, ce buisson ornemental à grosses fleurs roses, rouges ou mauves (mai à mi-juin) vient des montagnes d'Asie.

On obtient par hybridation des rhododendrons, (du grec rhodon : rose et dendron: arbre) blancs, et des fleurs de plus en plus grosses.

Au Moyen Âge on l'appelait rosage.

On le nomme parfois aussi laurier-rose des Alpes.

 

Rhododendron

(Rhododendron – Famille des éricacées)

Symbole de l'amour courtois au Moyen Âge, il était ainsi poétiquement évoqué : « au Jardin d'Amour tous les buissons fleurissent ».
Puis il devint l'image de l'élégance, une qualité qui peut être source d'envie...
Son langage est des plus directs : «vous êtes la plus belle».
Puis il prépare dans le calme ses somptueux feux d'artifice. (selon le mot de Georges Duhamel).
 
Mai 2004, Parc des Buttes-Chaumont, Paris

Histoire :

À l'époque médiévale, le rhododendron était appelé « Rosage », terme qui a été conservé jusqu'au XVIIIe siècle, puisque Joseph Pitton de Tournefort introduisit en 1702 le « Rosage de la mer Noire », à la suite d'un voyage en Asie Mineure. C'est au naturaliste Carl von Linné que l'on doit la dénomination de Rhododendron.

Les rhododendrons n'ont commencé à être réellement cultivés comme espèces horticoles qu'en 1656, quand John Tradescant rapporta un Rhododendron hirsutum endémique des Alpes. Cependant, le véritable succès des rhododendrons a commencé avec les espèces d'origines himalayenne et chinoise (Rhododendron arboreum, auriculatum et seroticum), au milieu du XIXe siècle.