Chantony - Métiers de nos ancêtres

 

REPASSEUSE

 

 

Sosa 15 - BRUNET Emilie Suzanne 

épouse DUCLOS, née en 1898 à St Paër (76)

 

 

Dans l’atelier, une grande table, tenant une grande partie de la surface de la pièce,
sur laquelle s’entasse, soigneusement rangé, le linge repassé.
Au bout de la table, une planche à repasser, ronde d’un bout et carrée de l’autre,
solidement entourée d’un molleton et d’un linge.

 

Repasseuse normande, vers 1914 - Repasseuse, poupée porcelaine XVIII° s.

A droite de la repasseuse, debout devant sa planche,
un gros réchaud à charbon de bois comportant à la base une porte coulissante qui,
en s’ouvrant ou se fermant, assure le tirage voulu.

 

Chaufferette en fonte, du XIX° siècle.

Dans ce réchaud rougeoie du charbon de bois sur lequel repose
toute une série de fers à repasser divers.
Au-dessus du réchaud, une hotte canalise la fumée vers la cheminée.
 
Les fers à repasser employés variaient en fonction du travail.
Le fer à repasser le plus employé était un fer à chauffage intérieur,
un fer qui contenait de la braise pour le maintenir chaud pendant les longs repassages.

Mais il y avait des fers divers convenant à des repassages particuliers
qui font aujourd’hui la joie des collectionneurs.

 

 Il y avait des fers à repasser ordinaires, des fers à repasser de tailleur, des fers à tuyauter, des fers à glacer.
 

L’empesage et le tuyautage demandaient un tour de main particulier et beaucoup d’habileté. Chaque repasseuse avait son secret qu’elle ne révélait pas. Certaines râpaient tout simplement de la cire de cierge dans l’amidon avant de le faire cuire, pour faciliter le glissement du fer.
 
D’autres prétendaient posséder une poudre mystérieuse qui, non seulement facilitait le glissement du fer, mais avait la propriété d’empêcher le ramollissement du linge empesé.
 
Il existait deux sortes d’amidon :
· l’amidon de riz pour les chemises d’hommes,
· l’amidon de blé pour les coiffes et les choses fines.

 

Sources :

Dictionnaire historique des Arts, Métiers et Professions, d'Albert Franklin

C.P.A. collection chantal Guyon


Accueil

René Bulle