BELLEAU  (Aisne)
Arrondissement et Canton de Château-Thierry.
Région des Hauts-de-France.
 Population : 138 Belleausiens en 2015.

 

D'une superficie de 672 hectares, et d'une altitude de 87 à 198 mètres,

le village est traversé la rivière la Seille, et les ruisseaux des Pessières, et de Grève.

 

Le village de Belleau a été détruit à 90 % pendant la guerre.

Il accueille le Musée de la Mémoire de Belleau 1914-1918, inauguré en 2008,

et entretient le souvenir des nombreux soldats américains engagés sur le sol français.

 

Avant 1970, vue aérienne du village et l'église Saint Etienne.

La première pierre de la nouvelle église fut posée par l’évêque de Soissons le 23 décembre 1928

et l'église fut consacrée le 10 octobre 1929 en présence de nombreux militaires américains et français.

 

Détruite au cours de la bataille du Bois de Belleau, qui se déroula du 1er au 26 juin 1918, l'église Saint Etienne de Belleau fut reconstruite après la Grande Guerre et sur son fronton un message nous rappelle l'importance qu'eut cette bataille pour les troupes américaines.

 

 

Le cimetière et le mémorial américains Aisne-Marne

 

 

Au pied du Bois Belleau s'étend le cimetière américain "Aisne-Marne" de Belleau.

La plupart de ceux qui y reposent ont perdu la vie au cours des combats acharnés qui ont lieu au bois Belleau.

Le gouvernement français a cédé l'exploitation de ce site à perpétuité

en tant que lieu de sépulture permanent, sans taxes ni impôts.

 

Reconnaissable à ses stèles disposées en arc de cercle,

le cimetière et le Mémorial se situent au pied du Bois de Belleau.

Il doit sa forme incurvée à la présence du bois qui en borde la partie Sud.

 

328 Platanes et près de 4.000 rosiers bordent le cimetière et l'allée principale.

 

Le pavillon de l'administration - L'allée menant à la chapelle - Le pavillon des visiteurs.

 

Pavillon de l'administration.

 

A l'intérieur du pavillon des visiteurs, des registres sont à disposition, un livre d'or,

ainsi que du personnel pour répondre à nos questions.

 

Maquette représentant le site du bois de Belleau.

 

Vue aérienne de la chapelle, avant 1970.

 

Les allées menant aux carrés de tombes.

 

 

2.289 pierre tombales séparées en deux carrés de tombes désignés par les lettres A et B

s'alignent sur la courbe de la colline où eut lieu la bataille de Bois Belleau.

 

La superficie du cimetière est de 21 hectares.

Inauguré le 30 mai 1937, il est constitué de : 2.289 pierre tombales, soit :

2.256 Croix latines, 33 Etoiles de David, 1.060 Portés disparus, 250 Inconnus,

Décoré de la Légion d'Honneur 1, Fratrie 3.

 

La chapelle, de style néo-roman a été édifiée sur les anciennes lignes de front

occupées par la 2° Division pendant la campagne.

 

Plaque commémorative offerte par les vétérans américains, le 23 juillet 2000.

 

Chapiteaux sculptés qui représentent des scènes de tranchées.

 

 

Le choeur de la chapelle est entouré de noms des disparus.

 

Les noms de 1.060 soldats américains portés disparus dans la région sont inscrits sur les murs de la chapelle.

Des rosettes placées à côté de quatre noms

indiquent ceux dont le corps a été retrouvé et identifié ultérieurement.

 

La coupole d'entrée.

 

Façade arrière de la chapelle.

 

Espace arboré situé à l'arrière de la chapelle.

 

L'American Battle Monuments Commission, agence du gouvernement américain gère et entretient 24 cimetières et 25 monuments aux morts et autres lieux de mémoire, dans 15 pays. La commission oeuvre à perpétuer la vision de son tout premier président, le Général de Corps d'Armée John J. Pershing, qui dirigeait le corps expéditionnaire américain pendant la Première Guerre Mondiale, a fait la promesse que "le temps n'effacera pas la gloire de leurs actions".

Le bois de Belleau.

 

Le bois, d'une superficie de 81 hectares, est un mémorial dédié à tous les Américains

qui combattirent durant la Première Guerre mondiale et jouxte le cimetière derrière la chapelle.

 

Vestiges du pavillon de chasse du Bois de Belleau.

Un monument érigé par les « Marines » et un mât de drapeau se trouvent dans un îlot

sur la route qui traverse la clairière au milieu du bois.

 

En juin 1918, les Marines Américains de la 4° Brigade et leurs compagnons d'armes de la 2° Division livrèrent un combat impitoyable pendant 20 jours à l'intérieur et autour du Bois de Belleau. A la fin de cette bataille, les Français rebaptisèrent le Bois de Belleau, "Bois de la brigade de Marine". Aujourd'hui, on peut encore voir des reliques de la guerre, notamment des tranchées, des trous d'obus, des armes et un pavillon de chasse endommagé.

 

Offensives Aisne-Marne et Oise-Aisne

31 mai - 16 septembre 1918.

 

Lorsque les Etats-Unis entre en guerre en avril 1917, alliés comme allemands doutent de la capacité des troupes américaines au combat. Les offensives allemandes sur le Front de l'Ouest au printemps 1918 avaient pour objectif de gagner la guerre avant que les forces américaines ne deviennent opérationnelles.

27 mai 1918 : l'armée allemande force les lignes françaises au "Chemin des Dames". En trois jours, elle atteint le Bois Belleau et la Marne à Château-Thierry. N'ayant aucune troupe de réserve, la France fait appel au Corps Expéditionnaire Américain.

30 mai : la 3° Division américaine arrive à Château-Thierry. Elle bloquera les forces allemandes sur la rive Nord de la Marne pendant tout le mois de juin.

Début juin : la 2° Division américaine et sa 4° Brigade de Marines remplacent les unités françaises aux alentours du Bois Belleau.

6 juin : Les Marines mènent la 2° Division au coeur du Bois Belleau pour en déloger les unités allemandes. La bataille durera 20 jours et deviendra un symbole vivace du Corps des Marines. Les forces américaines démontrent ainsi leur valeur et font renaître chez les Alliés l'espoir de la victoire.

15 juillet : les forces allemandes tentent une nouvelle fois de percer les lignes alliées en traversant la Marne à l'Est de Château-Thierry. Elles sont bloquées par la 3° Division que l'armée française surnommera "Rocher de la Marne".

18 juillet : les alliés entament l'offensive Aisne-Marne. Le 6 août, le saillant allemand est éliminé et les forces alliées atteignent les rives de la Vesle. Dix divisions américaines (310.000 soldats) participent à l'offensive.

Le Général John J. Pershing mène le corps Expéditionnaire Américain vers la victoire dans les campagnes de Saint Mihiel et de Meuse-Argonne, jusqu'à l'Armistice du 11 novembre 1918.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Dépliant 4 volets "Aisne-Marne American"

Dépliant 3 volets "American Remembrance"

"La bataille du Bois de Belleau" Aisne 14-18 le centenaire

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 4 septembre 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville