MOULINS  (Allier)
Arrondissement de Moulins - Canton de Moulins.
Région Bourgogne-Franche-Comté
 Population : 19.762 Moulinois en 2014.

 

 

Eglise du Sacré Coeur

 

 

Construite entre 1844 et 1866, dans le style néo-gothique.

L'église est située dans le quartier Saint Nicolas,

entre le quartier historique du Palais des Ducs et l'Allier.

La paroisse Saint-Nicolas a été créée en 1751

au cœur du quartier des mariniers de la Loire.

 

Avant 1970, l'église et la Place Achille-Roche et la Place d'Allier.

 

Le quartier Saint-Nicolas, à l'Ouest de la place d'Allier, doit son nom à un hôpital que le duc Louis fonda vers 1400 pour y loger neuf de ses anciens serviteurs ou hommes d'armes. Cet hôpital se trouvait à peu près exactement sur l'emplacement de l'église du Sacré-Cœur et fut entretenu par les ducs de Bourbon jusqu'en 1521 à cette époque, la duchesse Anne réunit à son hospice Saint-Gilles les fondations de Saint-Nicolas, et les vieux bâtiments de l'hôpital furent donnés au couvent voisin des Jacobins.

 

L'église et la Place d'Allier en 2017.

 

Ce couvent de Dominicains avait été, en 1515, fondé par le Connétable de Bourbon, à la suite d'un vœu fait par lui à Marignan, et ses premières constructions se ressentaient, parait-il, de la magnificence que manifestait en tout son fondateur mais, comme les Carmes, les Jacobins furent complètement détruits, en 1562, par les Huguenots. Le monastère fut reconstruit d'une façon assez mesquine, et malgré les dons fréquents de la corporation voisine des bateliers de l'Allier, les inventaires révolutionnaires ne signalent absolument rien de remarquable dans l'église des Jacobins restée sous le patronage de saint Nicolas. Ce malheureux couvent des Jacobins était, d'ailleurs, périodiquement envahi par les inondations.

 

La façade ouest possède trois portails dont chaque tympan est orné d'un décor sculpté

sur le thème du Sacré Coeur :

▪ Tympan du portail gauche, façade principale :
représentation de Saint Nicolas sur sa Chaire d’évêque.

▪ Portail central : Christ en majesté bénissant d’une main

et montrant le Sacré Cœur de l’autre.

Une Sainte et un Saint en prière l'encadrent entourés de deux anges.
Bandeau du bas représentant la consécration de l'église.

▪ Tympan du portail droit représentant une procession de mariniers

devant l’église du Sacré Cœur.

 

Les flèches de la façade culminent à 74 mètres.

 

L'église ne disparut qu'en 1858 pour faire place à une luxueuse basilique qui, en 1866, échangea son patronage de saint Nicolas pour celui du Sacré-Cœur de Jésus. La cure du Sacré-Cœur occupe l'emplacement exact de l'ancien sanctuaire en même temps qu'on la construisit, on démolit ce qui restait des bâtiments claustraux, pour prolonger une rue.

 

Le chevet est une résurgence de l'esprit gothique.

 

La nef.

 

La rosace placée au-dessus du portail occidental, et les orgues.

 

La nef est composée de trois travées, et éclairée par de grandes fenêtres gothiques.
 

Les chapelles latérales nord.

 

Chapelle des Fidèles défunts.

Dans cette chapelle repose dans son tombeau le chanoine Philippe Martinet,

curé fondateur de cette église.

 

Chapelle Saint Antoine de Padoue, franciscain et Docteur de l'église.

Statue  : Vierge à l'enfant de Lambert-Rucki du XX° siècle.

Vitrail de Saint Benoît, abbé et prêtre des moines d'occident.

 

Chapelle Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, carmélite et Docteur de l'église.

 

Chapelle de Sainte Marguerite-Marie, religieuse de l'Ordre de la Visitation.

Vitraux de Sainte Catherine, Sacré Coeur et de Saint Augustin.

 

Chapelle du Sacré Coeur de Jésus.

 

Le déambulatoire.

 

 

Chapelles du choeur.

 

 

Chapelle Sainte Anne, mère de la Vierge Marie.

Statue polychrome du XVII° siècle - Culots de voûtes sculptés.

Vitraux : patriarche Jessé, Sainte Anne et Prophète.

 

Chapelle du Saint Sacrement.

Vitraux de Saint Christophe, Patriarche et Saint Joseph.

 

 

Chapelle de la Vierge noire.

Statue en bois de la Vierge noire vénérée dans le quartier des mariniers depuis le XV° siècle.

 

Le transept.

 

 

Transept non saillant, dont la hauteur sous voûte est de 24 mètres.

 

Le choeur.

 

Le choeur est avec un déambulatoire à chapelles rayonnantes.

 

Pietà en pierre polychrome du XV° siècle.

 

 

 

Culots de voûtes avec des Saints et phylactères, et les évangélistes.

 

Les chapelles latérales sud.

 

Chapelle Notre-Dame de Fatima.

Vitrail de Saint François Xavier, missionnaire en Asie.

 

Chapelle Saint Nicolas.

Statue d'un Saint évêque en bois du XVII° siècle.

Vitrail du XIX° siècle - Baptistère en chêne sculpté.

Ex-voto des mariniers, placé au-dessus du portail ocidental.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.mab.allier.fr/
http://patrimoine-de-france.com/

C.P.A. collection privée, en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, 15 juin 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville