CHÂTEAUNEUF-SUR-CHER  (Cher)
Arrondissement de Saint Amand-Montrond - Canton de Trouy
Région Centre Val de Loire
 Population : 1.462 Castelneuviens en 2015.

 

D'une superficie de 2.197 hectares, et d'une altitude de 132 à 174 mètres,

la ville est arrosée par la rivière le Cher.

 

 

Basilique Notre-Dame-des-Enfants
 

 

Consacrée à Saint Pierre et Saint Paul

la basilique est le seul édifice en France à être dédiée aux enfants.

 

Avant 1970, vue aérienne : la ville et le chevet de la basilique.

 

La construction de cet édifice, caractéristique du style néo-gothique, fut décidée par l'abbé Ducros,

curé de Châteauneuf, pour remplacer la vieille église.

Les plans sont des architectes Margane de Vendôme et Auclair de Bourges.

 

En 1588, une nouvelle église adossée au mur du château est reconstruite pour remplacer celle détruite en 1569 lors des guerres de religion. En 1861, l'abbé Ducros, nouvellement nommé doyen de Châteauneuf, ne peut que constater l'état de ruine de son église. Pour la reconstruire, il lance une souscription adressée aux paroisses, en sollicitant 2 sous à tous les enfants de France. Les dons affluent, et en 1866, est créée la confrérie "Notre-Dame-des-Enfants, qui devient Archiconfrérie en 1870.

 

 

La longueur totale de la basilique est de 79 m, la façade est large de 20 m,

et le haut de la croix du clocher culmine à 64 m.

 

 

Commencée en 1869 et complètement achevée en 1886,

elle fut entièrement financée par souscription lancée dans toute la France.

Le Pape Léon XIII l'érige en basilique et en 1998, elle est consacrée.

 

La ville et façade occidentale de la basilique, avant 1970.

 

 

C'est le sculpteur Causse de Bourges qui a disposé 21 statues ou groupes sculptés dont 3 dominantes,

4 majeures avancées sur les contreforts du portail central et 14 dans les ébrasements des portails latéraux.

A la pointe du gâble est présentée la Sainte Vierge qui protège ses enfants dans un mouvement

de sollicitude enjouée, avec majesté, mais sans marque d'autorité.

 

La nef comporte deux rangées de colonnes élancées qui donnent l'impression d'une élévation considérable

alors que la hauteur réelle des clés de voûtes est de 24 m.

Au-dessus du portail Ouest, la tribune ducale où la famille de Maillé prenait place pour assister aux offices.

 

L'orgue est de Cavaillé-Coll et daté 1889.

La rosace, avec au milieu, le Christ bénissant le Monde,

et autour, des anges qui chantent et jouent de la musique.

 

La chaire en bois du XIX° siècle, a été sculptée par les ateliers Busine-Rigot de Lille.

 

Dans la chapelle nord, les fonts baptismaux.

La cuve en pierre est encadrée de 5 colonnes supportant un campanile sculpté.

La chapelle est éclairée par trois fenêtres géminées.

 

 

Chapelle de la Bonne Mort.

Le bas-relief de l'autel représente la mise au tombeau du Christ.

La statue de Jeanne d'Arc a été bénite le 3 mai 1914.

Le 19 octobre 1919 furent posées les deux grandes plaques de marbre blanc

où sont inscrits les noms de 107 enfants de Châteauneuf tombés au champ d'honneur.

 

La petite fille de 10 ans qui avait cité dans sa lettre "Notre-Dame-des-Enfants" avait aussi prédit que la Sainte Vierge, invoquée sous ce nom, comblerait les enfants de nombreuses grâces et faveurs. Plus de 100 ans après, 2000 ex-voto ornent le pourtour de la basilique. Tous de marbre blanc et tous faits sur le même modèle, disent "Merci" à Notre-Dame-des-Enfants.

 

Le chemin de croix, en terre cuite, s'inscrit sur les basses nefs de la basilique.

Les 14 stations qui retracent le parcours de Jésus portant la croix,

et sont l'oeuvre des ateliers de l'Union internationale artistique de Vaucouleurs.

Les personnages sont modelés en haut-relief et peints au naturel au moyen de couleurs vitrifiées.

 

Dans la chapelle Saint Joseph, la statue de ce saint tenant l'Enfant Jésus par la main surmonte l'autel.

On le retrouve en bas-relief devant son établi, la Sainte Vierge étant près de lui et filant sa quenouille.

 

Depuis le déambulatoire, vue sur le choeur et la nef.

 

Derrière le maitre autel, la chapelle de Notre-Dame-des-Enfants. C'est le sanctuaire de la basilique.

C'est une chapelle triple, avec au centre, celle de la Vierge Marie,

à gauche, celle de St Joseph, et à droite, celle de Sainte Anne.

La chapelle est éclairée par quatre grandes verrières coupées d'un meneau central et couronnées d'une rose.

 

La chapelle de Sainte Anne. L'autel est surmonté de la statue de la sainte ayant avec elle Marie enfant.

En bas-relief, la Ste Vierge, assise, tient l'Enfant Jésus et reçoit la visite d'Elisabeth et du petit Jean Baptiste.

St Joseph, debout, le livre sacré près de lui, regarde les enfants et semble plonger son regard dans l'avenir.

 

Depuis le portail occidental, vue sur le choeur et l'autel face au peuple.

Les stalles du choeur sont également des ateliers Busine-Rigot de Lille.

 

La chapelle est éclairée par quatre grandes verrières coupées d'un meneau central et couronnées d'une rose.

 

Les vitraux ont été réalisés par les Ateliers Lobin de tours.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Dépliants 36 pages "Basilique N.D. des Enfants", guide de visite

Les amis de la Basilique N.D. des Enfants, 2005

Dépliant 3 volets "N.D. des Enfants", disponible à l'entrée de l'édifice

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 22 mai 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville