CUFFY  (Cher)
Arrondissement de Saint Amand-Montrond

Canton de La Guerche-sur-l'Aubois
Région Centre Val de Loire
 Population : 1.099 Cuffyçois en 2014.

 

 

Pont-canal du Guétin

 

 

 Le Pont Canal du Guétin permet de franchir la rivière de l'Allier d'une rive à l'autre.

Il relie le lieu-dit le Guétin,

sur le territoire de la commune de Cuffy (Cher), et Gimouille (Nièvre).

 

Vues aériennes avant 1970.

Le pont-canal est l'un des plus grands pont-canaux de France.

C'est l'ingénieur Adolphe Jullien, alors âgé de 29 ans, qui en est l'auteur,

de même que celui de Digoin,

sous la direction de l'ingénieur-en-chef Jean Joseph Pierre Vigoureux.

 

Le pont-canal enjambe l'Allier au moyen de 18 arches de 16 m d'ouverture

et présente une longueur totale de 470 mètres.

La cuvette de 6 mètres de large ne dispose que d'une seule voie de bateau.

 

La culée de la rive gauche renferme une échelle de trois écluses par laquelle

le canal descend au niveau de la vallée. Cette écluse triple

(trois sas de 30 m et trois chutes de 3 m) est remplacée en 1895-1896

par une écluse double (deux sas de 38,50 m et deux chutes de 4,50 m)

au moment de la mise au gabarit Freycinet. A cette même date, les bajoyers

des deux ponts-canaux sont surélevés de 60 cm pour obtenir le mouillage de 2,20 m.

 

La voie d'eau de l'aqueduc atteint environ 1.6 m de profondeur (gabarit Becquey),

ce qui permet le passage de péniches de 50 tonnes en moyenne.

 

Placé sous la responsabilité de l'ingénieur en chef Vigoureux, l'ingénieur Jullien est chargé d'établir la traversée de l'Allier par le canal latéral à la Loire. Après avoir définitivement écarté l'idée d'une traversée à niveau, le conseil des Ponts-et-Chaussées se décide pour un pont-canal en maçonnerie en mai 1827. L'ouvrage est réalisé de 1828 à 1837.

 

A l'entrée du pont-canal se trouvent deux maisons utilisées comme logements

pour deux éclusiers et comme maison de perception.

Ces deux maisons sont identiques et les ingénieurs estiment

qu'elles "termineront assez bien la perspective du pont aqueduc".

 

▪ En 1838, la première maison est constituée d'un soubassement renfermant une étable, un fournil avec un four commun et deux caves, d'un rez-de-chaussée contenant un bureau commun, une chambre à feu et un cabinet, d'un premier étage avec trois pièces (une chambre à feu, un grand cabinet et un magasin pour le dépôt des agrès nécessaires au service des écluses), d'un grenier divisé en deux, d'un escalier intérieur et de deux escaliers extérieurs.
▪ En 1839, l'autre maison est à construire comme suit : un soubassement abritant une étable, une cave ou un bûcher, un rez-de-chaussée avec vestibule, bureau, cuisine, cabinet pour loger un domestique, un premier étage avec une salle à manger, une chambre à coucher, un cabinet et un grenier divisé en deux. En aval des écluses du pont-canal se trouve un port comptant 380 m de longueur de quai où les bateaux pouvaient stationner et attendre leur tour avant la traversée de l'Allier.

 

Mis en navigation avec le canal en 1838,

il est le maillon de l'axe Seine / Saône en permettant au canal latéral à la Loire

de passer à 11,39 m au-dessus de l'Allier.

 

Il est terminé par une double-écluse qui permet de faire descendre le canal de 9.60 mètres

vers les ports du plan de la confluence.

Paulin Talbot (1793-1885), ingénieur des Ponts et chaussées,

est affecté à Bourges pour les travaux du canal latéral à la Loire.

 

 

La rivière Allier vue depuis le pont-canal.

En-bas, à gauche, le canal latéral de la Loire.

 

Maisons du hameau de Guétin, situées face à la rivière l'Allier.

Stèle à la mémoire du Lieutenant Mulot Lucien et de l'Aspirant Cognet Albert,

morts pour la France le 14 septembre 1944.

 

Vue aérienne du village de Cuffy et l'église paroissiale Saint Maurice.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

https://structurae.info/ouvrages/

https://patrimoine.regioncentre.fr/
"Histoire des levées de la Loire", Roger Dion, Editions du CNRS, 2017

Panneaux explicatifs présentés à l'entrée du pont-canal

C.P.A. collection privée, en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, 11 juin 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville