BESANÇON  (Doubs)
Arrondissement de Besançon - Canton de Besançon.
Région Bourgogne-Franche-Comté.
 Population : 116.990 Bisontins en 2014.

 

D'une superficie de 6.505 hectares, et d'une altitude de 235 à 628 mètres,

la ville est entourée de collines et traversée par la rivière le Doubs.

 

 

Le monument de la Libération de Besançon

 

 

Lieu de mémoire à la fois chapelle, crypte et monument commémoratif.

 

Le 16 juin 1940, au début de l'occupation, Monseigneur Dubourg,

Archevêque de Besançon, faisait le voeu d'édifier sur la colline de Notre-Dame des Buis

une statue à la Vierge si la ville échappait à la destruction.

 

Vue aérienne avant 1970, et les collines entourant le site.

Au premier plan, le monument commémoratif et au fond à gauche, la chapelle des Buis.

 

Dans un mouvement de ferveur populaire, les travaux débutèrent après la libération,

sur l'emplacement du fort des Buis.

 

Taillée dans la pierre, statue de Notre-Dame de la Libération.

Elle est perchée sur un piédestal et surplombe le bâtiment à son entrée.

Edifiée en 1949, elle est l'oeuvre de Henry Paul Ray et mesure 7 mètres de hauteur.

(Escaliers d'accès à l'esplanade et à la crypte).

 

Depuis l'esplanade, vue sur la ville.

 

L'église souterraine Notre-Dame  de la Libération (crypte) est de style néo-roman.

La crypte est composée d'une large salle

et de trois petites pièces annexes fermées au public.

 

L'édifice comprend une petite abside au sud, ainsi que de larges voûtes sur ses côtés.

 

Gisant de Mgr Dubourg (1878-1954), archevêque de Besançon.

 

Dans la crypte sont gravés les noms de 5.500 victimes civiles et militaires

de la Seconde Guerre Mondiale,

du Doubs, de la Haute-Saône et du territoire de Belfort.

 

Les murs comportent des plaques commémoratives rendant hommage aux 5.500 victimes.

 

Sur ce site, bat le coeur de la fidélité des Francs-Comtois à leurs morts.

 

En 2010, l'Association Diocésaine de Besançon, sous la présidence de Mgr André Lacrampe, avec l'aide de l'Association des Amis du monument de la Libération, a entrepris des travaux de réhabilitation et de mise en valeur de l'ensemble du site, soutenue par de nombreuses collectivités et Associations.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Panneaux explicatifs présentés sur le site

C.P.A. collection privée, en prêt

Visite et photos, René Bulle & Chantal Guyon, 20 juin 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville