50 - Château de GONNEVILLE

(Arrondissement de Cherbourg-Octville - Canton de Saint Pierre-Eglise)

 

Le château de Gonneville, du XIV° -XVI° et XVIII° siècles

niché au cœur du Val-de-Saire.

est un château romantique, entouré de douves en eau.

 

Après avoir franchie l'avant-cour, entourée de deux superbes bâtiments à lucarnes,

il faut emprunter un pont, passer sous la poterne,

avant de se retrouver face au perron.

 

 

Au centre du quadrilatère que délimitent les fossés, une sévère porterie

aux lignes d'arêtes vives permettait la fermeture d'un pont-levis,

deux petits pavillons carrés, sans ornement, renforcent les angles des douves du côté de l'entrée de la cour.

 

Ancien château-fort, Gonneville est entouré de douves en eau.

Composé de 14 bâtiments, le château possède également une très belle ferme.

 

Le donjon du XIV° siècle, d'une hauteur de 17 mètres.

Une tourelle ronde d'un escalier, deux tours rondes,

l'une au bord du chemin et l'autre à demi-ruinée dans le jardin, datées de 1331,

sont les restes de l'ancien château-fort.

Ces tours furent construites par Richard de Courcy, alors seigneur de Gonneville.

 

Entrée du donjon - Escaliers de la tour ronde et de la tourelle.

Tourelle permettant l'accès au sommet du donjon.

 

Au milieu du XVI° siècle, après être passée entre les mains de plusieurs familles,

la propriété est rachetée par les Pirou, qui détruit le château féodal pour ériger  ce nouveau château.

La façade principale semble être du début du XVIII° siècle.

 

 

Détails des fenêtres - Escalier permettant l'accès au jardin.

 

Côté jardin : la tour d'angle et la tour Ouest - Le colombier de la ferme.

Avec le donjon, la tour Ouest est l'un des derniers vestiges du château-fort

construit par les Courcy au XIV° siècle.

 

Les communs situés côté de l'escalier permettant l'accès au jardin.

 

Les communs, côté avant-cour.

Le château est précédé d'une avant-cour entourée sur deux côtés de communs

à simple rez-de-chaussée surmonté d'un grenier à toit aigu,

orné de belles lucarnes dont certaines s'ouvrent en ovale, dont l'une d'elles

porte les armoiries des Jallot de Beaumont et la date de 1641.

 

Le 35ème propriétaire du château de Gonneville, le baron Nadal de Montfort nous a ouvert les portes de son château pour nous présenter son patrimoine au travers les âges en passant par Jean sans Terre, frère de Richard Cœur de Lion qui y séjourne le 12 mars 1194 et le 23 décembre 1203. Puis, Nadal de Montfort nous conta les 3 grandes périodes du château en détail. Le donjon et les deux tours datent du XIVème siècle. De 920 à 1330. Il ne reste rien du château de cette époque. De 1330 à 1560 la famille de Courcy construit un château féodal dont il reste le donjon de 17 mètres orné d'une poivrière. Les Rohan ont habité le château pendant 6 générations. En 1559 les Pirou achètent et détruisent le château féodal en conservant les deux tours. La troisième période commence avec les Jallot de Beaumont qui font agrandir le château en 1641. Puis vient la révolution ou la famille de Berruyer bien vue de la commune (le premier maire châtelain)se fera tout saisir en octobre 1792 et reviendra ruinée d'émigration en récupérant le château en 1814. Cette famille tentera de maintenir la propriété jusqu'en 1842 ou la propriété sera vendue pour 100.000 francs or à la fameuse Madame Lambert qui était persuadée qu'il y avait un trésor dans le château alors qu'aucune légende ne parlait de cela. Elle passera 7 ans à chercher en détruisant le château en grande partie (chapelle, façade). Elle revendra une ruine en 1849 à la Marquise de Chivray n'ayant pas trouvé le trésor escompté.

 

Les 400 allemands qui ont occupé le château pendant la guerre n'ont quasiment pas fait de dégâts. Depuis 48 ans Nadal, Baron de Montfort n'a jamais arrêté les travaux très peu aidé par les subventions qui ne représentent que 8% de l'ensemble des travaux effectués.

 

Sources :

"120 châteaux et manoirs en Cotentin", Jean Barbaroux, Editions Heimdal (pages 50 & 51), 1977

Photos juillet 2012, René Bulle et Chantal Guyon

Photos tour ouest, Dominique de Saussaye, 2008

Donjon du XIV° siècle, Photos Chantal Guyon, décembre 2012

Historique château : La Manche Libre, Jean Claude Deval, décembre 2012

Visite-conférence présentée par Mme Piette-Cueff, l'Ecritoire, vendredi 27 décembre 2012

 

Chantony - Patrimoine et Histoire

 

50660 - Lingreville