DECIZE  (Nièvre)
Arrondissement de Nevers - Canton de Décize.
Région Bourgogne-Franche-Comté.
 Population : 5.626 Décizois en 2014.

 

 

Eglise romane Saint Aré

 

 

L'église date du XI° siècle, et a été remaniée aux XVII° et XIX° siècles.

 

La porte saint Aré du XII° siècle. La mosaïque représente le saint et date de 1896.

 

Dédiée à Saint Aré, évêque de Nevers (548-558) qui souhaita au moment de sa mort

être déposé dans une barque et enterré où cette dernière s'arrêterait.

Selon la légende, la barque remonta le fleuve jusqu'à Décize, où le saint est inhumé.

 

Portail occidental gothique (1583).

La petite tour date du XIX° siècle et permet d'accéder au clocher.

Type des églises à nef obscure de la région, elle est en forme de croix avec saillie

d'une grande abside très déviée au sud, d'une plus petite au nord

et de trois chapelles (deux au nord, une au sud).

 

Vue sur la nef et le portail occidental depuis le choeur.

 

La nef est construite en 1841 pour remplacer quelques chapelles qui tombaient en ruine. La construction était presque terminée quand le mur de l'ancien château s'effondra le 27 février 1942, détruisant une partie de l'église. On commença à la reconstruire en août 1944.

 

La noirceur de la nef et du choeur résulte d'un incendie qui est arrivé

il y a quelques années dû au mauvais fonctionnement du chauffage.

Plusieurs chapelles flanquaient la nef et seulement deux subsistent.

 

Orgue construit en 1874 par l'organier Cavaillé-Coll.

 

Il fut d'abord un orgue de salon chez Edouard André, à Paris. Quand il mourut en 1894, sa femme le légua à l'Institut de France. La paroisse de Décize l'achète en 1920 et le met dans une tribune en 1921.

 

Bénitier en bronze du XV° siècle.

Chemin de croix fait de grandes peintures réalisées par le peintre Raphaël Bodin de Bourges,

à la fin du XIX° siècle. Il s'agit d'une copie dont l'original est à Ratisbonne.

 

Suite aux bombardements de 1940-1944 des ponts de la Loire,

tous les vitraux furent détruits.

 

Transept des XI°-XIII° siècles. Statue de Saint Aré du XVII° siècle.

Autel de la Vierge Marie.

 

Chapelle Saint Joseph. L'autel représente la mort du saint qui reçoit

la bénédiction de Jésus en présence de Marie.

Stèle commémorative à la mémoire de l'abbé Deplaye décédé à Décize le 7 janvier 1895.

 

Le choeur roman est plus élevé que la nef. Stalles du XVIII° siècle.

 

L'abside et le choeur datent du XI° siècle.

Neuf marches conduisent au choeur roman (1030).

La voûte repose sur des colonnes dont les chapiteaux paraissent étranges,

en particulier celui qui se trouve au-dessus de la porte de la sacristie.

 

La crypte mérovingienne et la chasse de Saint Aré,

située sous le choeur, datant du VII° siècle.

 

Voûtée en arc surbaissé, elle est divisée en deux nefs communiquant par deux arcs cintrés avec deux absides. La nef principale est accessible depuis l'église par un escalier ; la petite nef est éclairée par deux petites fenêtres.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Dictionnaire des églises de France, Tome IIA

Editions Robert Laffont, 1973

"Le sud Nivernais en poche", guide du Patrimoine, 32 pages

O.T. de Décize, 2017

Panneaux explicatifs présentés à l'entrée de l'église

C.P.A. collection privée, en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, 16 juin 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville