TERNANT  (Nièvre)
Arrondissement de Château-Chinon - Canton de Luzy.
Région Bourgogne-Franche-Comté
 Population : 211 Ternantais en 2014.

 

Etymologie : le nom même de Ternant évoque l'époque gauloise.

Il est formé sur le radical "nan" signifiant l'eau. C'est sur Ternant que se rejoignent

les trois principaux ruisseaux qui forment la Cressonne, affluent de la Loire.

 

 

Château de Ternant

 

 

Au Moyen Age, Ternant fut le siège d'une puissante seigneurie,

attestée dès le XIII° siècle,

dont les membres figurent parmi les grands vassaux des ducs de Bourgogne.

 

Le château est situé au centre du village, près de l'église paroissiale.

La grande tour est achevée sous Guillaume de Digoine, en 1285.

A l’intérieur de ce donjon qui a été remanié au XVI °,

monte un splendide escalier en pierre qui date de l’origine du château.

 

Les premiers seigneurs de Ternant sont issus de la puissante famille de Digoine. En 1285, Guillaume de Digoine rend hommage au comte de Nevers pour la grande tour de Ternant, entre autres lieux.

 

Façade, côté cour d'honneur.

 

On voit des vestiges du château dans les maisons du bourg : une tour polygonale, une tour ronde engagée dans un gros bâtiment présentant sur une façade extérieure les pieds-droits et les corbeaux d'une cheminée médiévale, des fenêtres à meneaux et à accolades, les consoles d'un ancien chemin de ronde.

 

 

Façade, côté jardin.

Toutes les parties visibles extérieurement paraissent dater des XV° et XVI° siècles,

le gros œuvre serait du XIII° siècle.

 

 

De la demeure originelle, il ne reste plus rien. Remanié et agrandi au XV° siècle pour sa partie centrale, le château siège d'une baronnie dont la mouvance appartient aux comtes de Nevers, puis au roi de France, devient ensuite une résidence de fermiers, puis une boulangerie avec habitations.

 

Philippe de Ternant (1400–1456).

 

Diplomate - Commandant de la Garde de Bourgogne,

Noble bourguignon de haute lignée du comté de Nevers et de la châtellenie

de Savigny-Poil-Fol, seigneur de Ternant, de la Motte de Thoisy

et de Limanton, duc de Bourgogne.

 

 

fils de Hugues II de Ternant (?-1417) et de son épouse Alix de Norry.

 

Marié en 1431 à Isabeau de Roye, demoiselle d'honneur de la duchesse Isabelle de Portugal, fille de Mathieu III de Roye (†1440), Maréchal de France et de Marguerite de Ghistelles.

 

¬  Philippe de Ternant,
Ordonnances et Armorial de la Toison d'Or
(Bibliothèque de La Haye-KB.H576E10)
 

 

 Enfants du couple :
▪ Charles de Ternant, fut compagnon d’enfance de Charles le Téméraire, et gouverneur et capitaine de Château-Chinon ;
▪ Antoinette de Ternant, mariée à Louis de La Trémoille, troisième enfant naturel de Jean de La Trémoille (fils légitimé de Louis II de La Trémoille et de Jeanne de la Rue) et de Charlotte d'Autry. Antoinette de Ternant mit au monde 22 enfants.

 

Philippe de Ternant (1400-1456) est  commandant de la garde bourguignonne et prévôt de Paris en 1436. Il est nommé à Bruges, en 1430, chevalier de la Toison d’Or. Il devient même un des chevaliers importants de l'ordre, dans lequel le duc de Bourgogne à grande foi.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.ternant.fr/

Panneaux explicatifs présentés sur le site

C.P.A. collection privée, en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, 13 juin 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville