BORAN-SUR-OISE   (Oise)
Arrondissement de Senlis - Canton de Chantilly.
Région des Hauts de France.
 Population : 2.139 Boranais en 2014.

 

D'une superficie de 1.125 hectares, et d'une altitude de 24 à 103 mètres,

la ville est située sur la rive droite de la rivière l'Oise.

 

 

La lanterne des morts

 

 

Au XIII° siècle, la lanterne des morts était accolée à l'église.

La lanterne des morts est une expression qui remonte au XIX° siècle, qui signalait la présence

d'un monument religieux ou d'un cimetière. Avant on parlait de fanal, de tourelle de luminaire...

 

La lanterne des morts et l'église paroissiale Saint Vaast.

 

Dans le cimetière la lanterne veillait sur le sommeil des morts dans l'attente de la résurrection. Mais elle pouvait aussi servir comme hommage aux morts, ou éventuellement aux vivants, ou simplement un point de repère pour le voyageur nocturne.

 

La tourelle est de forme hexagonale et se termine par une pyramide à crochets.

Dans le passé, elle trônait à l'entrée du cimetière entourant l'église.

 

En 1850, une loi enjoignait de transférer les cimetières hors de la ville. Un partie du cimetière devint la Place de l'église, tandis que l'autre partie, le jardin du presbytère, aujourd'hui, parc de la mairie. Le contour de l'ancienne porte murée est encore visible. Menaçant ruine, la lanterne a été rénovée en 2007.

 

La porte d'accès à la lanterne est située à l'intérieur de l'église.

 

La construction est creuse et possède un lanternon ajouré et dans la voûte, un espace pour introduire une lampe. Cette dernière pouvait brûler en permanence. Les paroissiens subvenaient par des dons à son entretien. Naguère, elle était simplement allumée à chaque décès, jusqu'au jour de l'enterrement du défunt.

 

 

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Livret "Eglise St Vaast", de Charles Rey, 2016, consultable en mairie

Visite et photos, Chantal Guyon, le 13 septembre 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville