LE PIN  (Deux-Sèvres)
Arrondissement de Bressuire - Canton de Cerizay.
Région Nouvelle Aquitaine.
 Population : 1.052 Pintais en 2015.

 

D'une superficie de 1.909 hectares, et d'une altitude de 117 à 232 mètres,

le village est traversé par la rivière l'Argent.

 

Vue aérienne avant 1970, la mairie et l'église Notre-Dame en 2018.

En 1991, lors de travaux d'aménagement du bourg, un souterrain annulaire fut découvert et exploré.

Il est situé sous le transept nord et le passage entre l'église et la mairie.

Il avait une destination cultuelle, et a pu abriter des cultes païens dédiés à la Mère-terre.

La partie annulaire, séparable du réseau, était sans doute réservée aux initiés.

 

Sous le sol des campagnes, les souterrains annulaires sortent ici et là de l’oubli. Formés de galeries dessinant un ou plusieurs anneaux, ils posent de sérieux problèmes d’interprétation. Leurs formes caractéristiques et leur présence dans l’est de l’Europe et dans le Centre de la France, en font un phénomène singulier dans l’histoire rurale de l’Occident médiéval.

 

 

Eglise romane Notre-Dame

 

 

De style roman, l'église a été construite au XI° siècle.

Elle est donnée en 1080, aux moines bénédictins de Saint Florent-les-Saumur.

 

La fontaine - Façade occidentale de l'église Notre-Dame.

Au XIX° siècle, la voûte de la nef, effondrée, fut reconstruite

et un deuxième clocher fut édifié au-dessus de la porte d'entrée : il contient trois cloches.

 

Au XIV° siècle, le cul-de-four effondré du choeur

est remplacé par une paroi droite où prend place une grande verrière.

 

A l'origine, l'église fut un lieu de pèlerinage pour les sept paroisses des environs et chacune de ces paroisses avait sa porte particulière. En faisant le tour extérieur de l'édifice, on découvre  trois portes murées : trois des sept portes sans doute. De l'origine, il reste le choeur et le transept.

 

La tour clocher est percée de fenêtres -  Statue dédiée à Michelle Queveau (1941-1989).

 

 

Chevet de l'église : les chapiteaux romans qui portent la coupole du clocher

sont sculptés d'animaux ou de végétaux.

 

La nef et la litre funéraire.

 

Depuis le choeur : la nef et la tribune située au-dessus du portail occidental.

 

La nef et le choeur et les statues du Bienheureux Grignon et Montfort, et de la Vierge Marie.

 

Dans le transept sud, chapelle de la Vierge.

L'autel est en granite rose avec son retable en bois peint.

 

Dans l'absidiole du transept nord, l'autel de Sainte Anne.

Statues du Sacré Coeur et de Saint Joseph.

 

Depuis le portail occidental, vue sur le choeur.

 

 

Le grand vitrail du choeur date de 1930 et représente "l'Assomption de Marie".

Au bas du vitrail, les noms ou armoiries des bienfaiteurs.

Entre la voûte et le vitrail du choeur, cette fresque représente également le couronnement de Marie.

 

Dans la voûte, un artiste inconnu de la fin du XV° siècle présente un Christ en gloire,

un Christ Seigneur sur un trône. Il est entouré d'une mandorle très décorée.

 

Ce Christ regarde le monde, l'humanité que nous sommes. De sa main gauche, il domine la création (la nuit et la lumière). A cette époque, il n'est pas certain que l'église reconnaisse que la terre est ronde et tourne sur elle-même). La main droite est levée : l'index et le majeur disent que Jésus est à la fois (un seul Dieu en trois personnes). La croix derrière le Christ rappelle sa mort et la crosse à ses pieds que cette église dépendait de l'abbaye de Saint Florent-les-Saumur. Aux côtés du Christ, 4 personnages : un jeune homme, un lion, un taureau et un aigle, chacun est représenté avec une banderole. Ce sont les emblèmes des 4 Evangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean.

 

La litre funéraire.

 

A partir du XII° siècle, le patron de l'église, le seigneur ayant droit de haute et basse justice ou encore les familles ayant fait ériger une chapelle dans l'église, avait le privilège, à l'occasion d'un deuil, de pouvoir peindre un bandeau noir avec ses armoiries sur le mur, autour de l'église. Ce droit à disparu à la Révolution.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://blogdlamairiedupin.over-blog.com/

Panneau explicatif présenté à l'entrée de l'édifice

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 27 avril 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville