SCORBÉ-CLAIRVAUX  (Vienne)
Arrondissement de Châtellerault - Canton de Châtellerault
Région Nouvelle Aquitaine
 Population : 2.302 Scorbésiens-Clairvalois en 2014.

 

D'une superficie de 2.285 hectares, et d'une altitude de 58 à 171 mètres,

la ville est traversée par la rivière l'Envigne.

 

Vue aérienne avant 1970.

 

La place de l'église et la mairie.

Jouxtant l'église, un petit prieuré fut établi jusqu'à la Révolution, accueillant trois moines bénédictins.

Lors de travaux de voirie sur la place, on a découvert des substructions d'une probable villa gallo-romaine,

mais aussi des sépultures du Haut Moyen Age sur un remblai des sépultures du XIV° siècle.

 

 

La halle aux grains du XVIII° siècle

 

 

 Située sur la place du Champ-de-foire la halle aux grains est en bois et date du XVIII° siècle.

  Sous les halles s'abritaient les marchands de graines et de plantes, les cultivateurs venus vendre

leurs petites graines, trèfle, luzerne, sainfoin. Les fermières vendaient beurre et fromages.

Il y avait aussi les marchands d'oeufs en gros.

 

A proximité des halles, on trouvait toutes les volailles : poules, poulets, canards ,dindes, pintades, etc...

sans oublier les lapins de production locale.

Mais il y avait aussi certaines attractions, parmi lesquelles, un célèbre dentiste

qui arrachait les dents au son de la musique, étouffant ainsi les plaintes de ses patients !

 

Les foires  auraient débuté sur le site actuel au cours du XVI° siècle, après que les terres de la seigneurie de Clairvaux aient été partagées entre les deux familles régnantes, en 1470. Renaud Chabot descend dans le bourg actuel, et entreprend la construction de son château. Toutefois, on peut affirmer que des foires avaient déjà lieu au Haut-Clairvaux, site du premier château, depuis au moins le XI° siècle. En effet, les foires au Moyen Âge étaient un droit seigneurial, faisant partie du pouvoir banal du seigneur. La Révolution abolit ces droits seigneuriaux, mais le champ de foire, bien que gardant sa fonction, reste la propriété des maîtres du château de Clairvaux.

 

Avant 1915, rue du champ de foire, et l'entrée du château, et en 2017,  le champ de foire et l'entrée du château.

 

 

Eglise gothique Saint Hilaire

des XII° et XV° siècles.

 

 

L'église est bâtie sur un sanctuaire plus ancien, déjà consacrée au 1° évêque de Poitiers.

 

La fondation la plus importante est celle dédiée à Sainte Néomaye,

où de nombreux pèlerins venaient pour invoquer la sainte contre les affections physiques, morales ou nerveuses.

 

L'édifice actuel date des XII° et XV° siècles, possédant les éléments qui caractérisent le gothique de cette époque : voûte d'ogive en pénétration, nervures prismatiques, clés de voûte pendantes. Elle possède également une crypte érigée au XVIII° siècle. (Eglise et crypte fermées lors de mon passage).

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Panneaux explicatifs présentés sur les sites

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 21 mai 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville